Chic, c’est la crise ?

Publié le par l'agora de Bretagne

par Pascale LOGET

agora-caddie-vert.jpgEcolo et peu addicte aux hypers, il m’arrive quand même d’y faire mes courses. Ce que j’y note comme changement me laisse perplexe -  et si c’était le « début de la fin » de la société de surconsommation ? Ou les effets de la crise ? C’est mieux ? C’est pire ? Pour qui ?

Carouf, centre Alma, Sud de Rennes entre midi et deux : il y a de la place sur le parking. Où sont passées toutes les bagnoles ? Dans les rayons, les produits bio sont devenus nombreux et la déco réduite au minimum. On a l’impression d’être dans un discount. Les caisses ont perdu leurs caissières et celles qui restent, surveillent le client, fraudeur potentiel face à la machine à scanner. 

Je me demande si ce n’est pas pour faciliter le passage au Drive : commande par internet, embarquement en solo  dans la voiture, pas de chichis, pas de personnel, pas de centre commercial ! 

Même enseigne, mais sur la Dalle Kennedy à Villejean, toujours à Rennes  : ah ! Les caissières sont plus nombreuses !  Possible explication : les paiements par carte sont rares. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en début de soirée, les caddys ne débordent pas ;  2 baguettes et  2 bouteilles du lait ou de bière les moins chères, payées en centimes d’euros.

Pas très réjouissant ! D’un autre côté, comme chaque vendredi, mon cageot de légumes frais a été déposé à la maison de quartier qui n’est pas d’une ambiance très folichonne non plus mais il y a des  recettes à partager.

Publié dans CHRONIQUES

Commenter cet article

alain tortelier 30/11/2011 13:50

et sinon tu fais quoi maintenant à part les courses ;)